Les essentiels pour travailler au Canada

Articles - Image d'intro

Par Banque Nationale du Canada | Le Figaro

Vous souhaitez vous expatrier au Canada qui offre de nombreuses possibilités de travail ou vous êtes depuis peu en sol canadien ?

La Banque Nationale répond à vos questions pour vous guider dans l'obtention d'un futur emploi, des démarches administratives aux notions financières.

Contenu conçu et proposé par 

SOMMAIRE

Quelles sont les principales démarches à effectuer ?

• Détenir un permis de travail

Vous devez être légalement autorisé à travailler au Canada, en tant que résident au statut temporaire ou permanent. Il faut vous assurer d'être en règle selon le visa qui vous sera délivré . Les critères de délivrance d'un permis de travail ou d'une résidence permanente sont détaillés sur le site canada.ca rubrique immigration et citoyenneté.

• Demandez votre numéro d'assurance sociale (NAS)

Ce numéro est personnel et confidentiel : il vous sera attribué dans un bureau de Service Canada.

• Ouvrez un compte bancaire canadien

Pour avoir facilement accès à vos fonds et simplifier votre nouvelle vie, il est conseillé d'ouvrir le plus tôt possible un compte bancaire canadien. Cela vous permettra notamment de procéder à des virements avant votre départ, d'accéder à votre argent dès votre arrivée et d'économiser de manière substantielle sur vos frais bancaires. De plus, votre nouvel employeur pourra déposer votre paie directement dans votre compte grâce au spécimen de chèque fourni par votre institution financière canadienne.

• Faites reconnaître vos diplômes et titres professionnels

Pour certaines professions, des ententes d'équivalence de diplôme existent entre certains pays et le Canada. Si vous travaillez dans une profession réglementée, contactez l'ordre professionnel et, lorsque admissible, vous pouvez demander un certificat de qualification dans la province canadienne où vous prévoyez pratiquer. Enfin, si vous immigrez comme travailleur qualifié, vous aurez besoin d'un rapport d'évaluation des diplômes d'études (EDE).

Et vos finances ?

• Amassez les fonds nécessaires

Si vous présentez une demande d'immigration à titre de travailleur qualifié (Entrée express), le gouvernement fédéral vous demandera de fournir une preuve de fonds suffisants au bureau canadien des visas.

• Commencez à bâtir votre dossier de crédit

Un employeur pourrait, avec votre consentement, vérifier votre dossier de crédit . Ce dossier de crédit pourrait être un critère d'embauche dans certaines organisations, d'où l'importance de le bâtir et de l'entretenir. Pour ce faire, la méthode la plus simple est d'obtenir une carte de crédit émise par votre institution financière canadienne.

• Le calcul de la paie

Votre futur employeur devrait vous présenter un contrat qui détaille votre rémunération, que ce soit sur un taux horaire ou un salaire annuel fixe. En général, les Canadiens travaillent entre 35 et 40 heures par semaine.

Le détail de vos heures travaillées, les montants gagnés et les différentes retenues se trouvent sur la fiche de paie (appelé talon de paie au Canada) émise par votre employeur. Il est conseillé de la vérifier pour s'assurer qu'il n'y a pas d'erreurs.

• Analysez tous les avantages qui accompagnent un emploi

Au-delà du salaire, les avantages sociaux doivent être pris en compte lors de votre recherche d'emploi : plans de retraite, assurances collectives, assurances médicaments, vacances, etc. Si votre employeur n'offre pas de tels avantages, vous devrez prévoir des solutions individuelles comme un REER (Régime enregistré d'épargne-retraite) ou des assurances personnelles. Parfois, il est plus intéressant d'accepter un taux horaire plus bas si les avantages sociaux sont nombreux.

• Le salaire minimum au Canada

Le salaire minimum varie d'une province à l'autre. Mais la loi reste partout la même : un employeur ne peut pas vous proposer, et vous ne devriez jamais accepter un travail qui vous paie moins que le salaire minimum établi dans votre province. Les salaires à pourboire et à commission ne rentrent pas dans cette catégorie.

• Savoir si un emploi est bien payé

Il faut dans ce domaine répondre en comparant les différents trains de vie. En effet, s'il existe des écarts de salaire non négligeables d'une province et même d'une région à l'autre, c'est aussi le cas pour les dépenses, notamment en matière de logement.

Pour bien juger un salaire, il est conseillé de bien analyser le coût de la vie dans la région où vous vous installez. Le moteur de recherche du gouvernement fédéral vous permettra de connaître le salaire moyen par profession et par province.

Que savoir en matière d'emploi ?

• Choisir un emploi salarié, un travail en indépendant ou l'entrepreneuriat

Être employé procure plus de sécurité et de stabilité financière, mais travailler à son compte offre un plus grand potentiel de croissance et plus de liberté sur l'évolution de votre carrière.

Bien des emplois salariés au Canada présentent des avantages qu'il vous faudra combler par vous-même si vous choisissez d'être travailleur autonome (indépendant). C'est souvent le cas des assurances collectives, du régime de retraite, des congés payés, etc.

Vous avez plutôt la fibre entrepreneuriale? Consultez ce guide pour découvrir comment immigrer à titre d'entrepreneur.

• Les secteurs qui recrutent

Les provinces publient régulièrement une liste des débouchés dans différentes industries en demande. Un programme a été mis sur pied par les gouvernements pour faciliter l'immigration des travailleurs qualifiés dans les secteurs suivants :

  • Santé
  • Agriculture
  • Informatique
  • Transport
  • Numérique, référencement et analytique Web
  • Effets visuels et des jeux vidéo
  • Construction
  • Secteurs spécialisés : journaliers, soudeurs, conducteurs, électriciens et mécaniciens

Une excellente façon de vous démarquer sur le marché du travail est d'acquérir une spécialisation. Les employeurs sont souvent à la recherche de candidats aux expertises pointues.

De nombreuses ressources existent pour faciliter votre arrivée au Canada et votre intégration sur le marché du travail. N'hésitez pas à faire appel à des experts pour bien vous renseigner, vous outiller, et surtout, vous entourer. Pour toutes vos questions, la Banque Nationale du Canada est là

Banque Nationale du Canada n'est pas une banque agréée en France.

Contenu conçu et proposé par Banque Nationale du Canada. La rédaction du Figaro n'a pas participé à la réalisation de cet article.

Lire l'article

 

Retour à la liste des actualités