Canada : le Yukon, une terre sauvage qui fait le bonheur des francophones

Articles - Image d'intro

Publié Mis à jour 

À l'occasion de la journée internationale de la francophonie, dimanche 20 mars, reportage dans le Grand Nord canadien. Le Yukon est la troisième province où l’on parle le plus français dans le pays.

Lien Vidéo

Au Canada, le Yukon est une immense terre sauvage, où les rivières glacées se disputent aux étendues de sapins enneigés. Originaire d'Annecy (Haute-Savoie), Claude Vallier, ancien gendarme de haute-montagne, s'y est installé avec sa famille il y a 15 ans. Outre le rêve du Grand Ouest canadien, c'est la présence d'autres Français et de services francophones qui l'ont décidé à venir vivre dans le Yukon. C'est troisième province où l'on parle le plus français au Canada : 14 % de la population. Chaque année, le nombre de francophones ne cesse d'augmenter. Dans la capitale, Whitehorse, les élèves peuvent effectuer toute leur scolarité en français.

Faire vivre la culture française

Pour conserver cet enseignement entièrement en français et avoir les fonds nécessaires pour agrandir l'école, la commission scolaire a dû se battre pendant plus de dix ans, et porter son cas devant la Cour suprême canadienne. Un centre de la francophonie s'est installé à Whitehorse avec, sur les ondes, une émission de radio francophone diffusée dans tout le Canada. Mais ce dont les habitants francophones sont le plus fier, c'est le journal local, L'Aurore boréale, distribué depuis 39 ans. Il permet de construire et de renforcer l'identité culturelle des francophones. 

Lire l'article
Retour à la liste des actualités