BNP Paribas cède sa filiale américaine à BMO pour 16,3 Md$

Articles - Image d'intro

La banque de la rue d’Antin reste toutefois active outre-Atlantique via son activité Corporate & Institutional Banking.

Publié le 3 janv. 2022 à 10:11

BNP Paribas tire profit de la consolidation en cours sur le marché américain. Alors que l'espagnol BBVA s’est séparé de ses activités américaines au profit de PNC pour 11,5 Md$ en juin dernier, la banque tricolore a annoncé le 20 décembre un accord avec le Canadien BMO pour céder ses activités de banque commerciale. Elle vend ainsi l’intégralité des titres de sa filiale Bank of the West pour 16,3 Md$, soit environ 14,4 Md€ payés cash, de quoi générer une plus-value exceptionnelle nette d'impôts estimée à près de 2,9 Md€. L’opération valorise cette entité 1,72 fois la valeur de son actif net tangible, ce qui correspond par ailleurs à 20,5 % de la capitalisation boursière de BNP Paribas.

Le produit de cette transaction, qui doit se finaliser d’ici fin 2022, profitera d’abord aux actionnaires. Le groupe a ainsi annoncé « une distribution extraordinaire sous forme de rachat d'actions » dont l’ampleur n’est pas encore déterminée. L’enveloppe servira également à appuyer différents projets de développement en Europe et la poursuite de la digitalisation des activités. « Des acquisitions ciblées dans des activités à valeur ajoutée » sont aussi envisagées, précise le communiqué.

lire l'article

Retour à la liste des actualités