Par Natacha Czerwinski,publié le 15/07/2020 à 11:08

La Franco-Canadienne Nathalie Hamel a pris, début avril, les rênes de cette agence de coopération internationale qui organise chaque année les Entretiens Jacques Cartier.

Son état d'esprit ? "Fière et heureuse". La Franco-Canadienne Nathalie Hamel est depuis début avril la nouvelle directrice générale du Centre Jacques Cartier, cette agence de coopération internationale qui fait le pont entre le Québec et la France (et plus particulièrement la région Auvergne-Rhône-Alpes). "Je réunis tout ce que j'aime, notamment mes deux régions de coeur, car je suis originaire de Montréal et j'ai longtemps habité en région Auvergne-Rhône-Alpes, sourit cette chimiste de formation à la carrière bien remplie (elle est notamment passée par Rhône Poulenc, l'IFPEN, Lafarge et Saint-Gobain) et placée sous le signe de l'international (elle a vécu aux Pays-Bas, au Qatar, au Japon ou encore aux Etats-Unis). "Cela me fait également très plaisir de pouvoir travailler dans le domaine de la recherche, sur des sujets d'actualité, tout en mettant en valeur la francophonie !" 
 
Depuis sa création, en 1984, le Centre Jacques Cartier s'emploie en effet à renforcer et développer les échanges économiques, universitaires, scientifiques et culturels entre l'Hexagone et la Belle Province. Fort de son réseau de plus de 70 partenaires publics et privés, il organise chaque année, alternativement en France et au Canada, les Entretiens Jacques Cartier (EJC). Ce forum haut de gamme, où se côtoient experts, chercheurs, décideurs, représentants associatifs et entrepreneurs français et canadiens, est devenu, d'année en année, un marqueur incontournable de la relation franco-québécoise et un espace de partage de connaissances tout autant que de réseautage. 

Lire l'article

Membres corporatifs

© 2020
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par Yapla.