Publié le 15 juillet 2021 I Français à l'étranger
Destination attractive pour les francophones, l’Acadie présente une multitude d’atouts pour les postulants à l’émigration au Canada.
À l’approche de la fête nationale de l’Acadie du 15 août, Français à l’étranger propose une série de cinq articles de présentation du territoire acadien et des provinces qui le composent.
 



Présentation de l’Acadie

Considérée comme l’un des berceaux de la présence française dans le Nouveau-Monde, l’Acadie est aujourd’hui composée des quatre provinces atlantiques du Canada : le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador et l’Île-du-Prince-Édouard.

Située à l’extrémité est du Canada, l’Acadie présente une grande diversité d’environnements naturels. Entre océan, montagnes et glaciers de Terre-Neuve-Et-Labrador, il y a toujours de nouveaux lieux à découvrir. L’art de vivre y est unique, l’accueil toujours chaleureux.

Les Acadiens, descendants des premiers colons français établis dans la région, sont, pour la grande majorité d’entre eux, francophones. Ils représentent environ 15% de la population totale des provinces de l’Atlantique soit plus de 300 000 personnes et plus de la moitié d’entre eux vit dans la province du Nouveau-Brunswick. La communauté acadienne est fière de son territoire et inclusive. Plusieurs artistes acadiens expriment d’ailleurs fièrement leur identité, acquise au prix de nombreux combats.

Le lien de l’Acadie avec la France se traduit notamment dans la représentation du drapeau acadien : il s’agit du drapeau tricolore français avec une étoile dorée dans la partie bleue symbolisant le guide pour les Acadiens dans leur parcours. Ce lien franco-acadien est également incarné par la présence de quatre Réseaux d’immigration francophone (RIF), un par province. Ces organismes œuvrent à l’accroissement de la capacité d’accueil, l’intégration et la rétention des communautés francophones sur le territoire acadien. Ils ont, à ce titre, mis en place la Semaine nationale de l’immigration francophone du Canada, dont la prochaine édition aura lieu en mars 2022.

Les principaux centres urbains du territoire attirent fortement les immigrants français, bien que la population soit relativement bien répartie entre les villes et les zones rurales. Les agglomérations d’Halifax (Nouvelle-Écosse), St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador), Moncton (Nouveau-Brunswick), Saint John (Nouveau-Brunswick), Fredericton (Nouveau-Brunswick) et Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) sont les plus importantes d’Acadie.

Conditions administratives pour y vivre

Afin de s’installer de manière permanente dans l’une des quatre provinces de l’Acadie, il est nécessaire de passer par les services d’immigration du Canada fédéral. Il est également obligatoire de posséder un Numéro d’Assurance Sociale NAS afin d’y travailler. Il faut effectuer cette demande auprès du centre de ressources humaines du Canada de votre localité.

Le Canada a mis en place des Programmes des candidats des provinces (PCP) qui permettent de sélectionner des candidats en fonction des secteurs en pénurie. Chaque province a son propre PCP et propose différents volets d’immigration. Déterminer à l’avance la province souhaitée est donc nécessaire. Pour ce faire, il faut s’adresser au Bureau d’immigration du Québec.

Les différents volets pour chaque PCP des quatre provinces :

Nouveau-Brunswick : travailleurs qualifiés, jeunes agriculteurs, investisseurs et le volet initiative stratégique pour les immigrants francophones.
Nouvelle-Écosse : travailleurs qualifiés, personnes travaillant dans une entreprise familiale et étudiants internationaux.
Terre-Neuve-Et-Labrador : travailleurs qualifiés, diplômés internationaux, entrepreneurs immigrants et diplômés entrepreneurs internationaux.
Île du Prince Édouard : «Business Impact Category» qui s’adresse à ceux qui souhaitent investir et gérer une entreprise et «Labour Impact Category» pour les personnes possédant des compétences et l’expérience nécessaires pour le marché du travail de la province

Pour en savoir plus sur ces différents programmes : PCNBPCNEPCTNL et PCIPE

Le système Entrée Express est plus rapide que les autres volets des différents PCP. Il peut se faire entièrement en ligne et se base sur différents critères calculés sur un système de points à hauteur de 100 points : niveau de langue, diplômes d’études, expériences professionnelles, âge du candidat, emploi réservé au Canada d’au moins un an et faculté d’adaptation. Pour avoir plus d’informations sur ce volet, il faut consulter le site du Gouvernement canadien.

Pour les entrepreneurs, il est également possible de faire une demande pour un visa de démarrage d’entreprise. Pour ce faire, il faut faire preuve des compétences et de la capacité à innover, créer des emplois pour les Canadiens et soutenir la concurrence sur le marché mondial. Il sera également nécessaire d’obtenir le soutien d’une des organisations désignées qui aident les immigrants dans les démarches.

lire l'article

 

Membres corporatifs

© 2021
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par Yapla.